Accueil - Les articles

Nos solidarités

Au moment où j’écris ces lignes, Uderzo a mis le point final à ses gauloiseries. Face à l’urgence sanitaire qui nous inquiète et nous mobilise, adressons-lui ce petit message : s’ils faisaient à l’instant un nouveau Tour de Gaule, ses enfants Astérix et Obélix y découvriraient dans chaque région des trésors de réactivité et de solidarité.

Au moment où j’écris ces lignes, Uderzo a mis le point final à ses gauloiseries.

Face à l’urgence sanitaire qui nous inquiète et nous mobilise, adressons-lui ce petit message : s’ils faisaient à l’instant un nouveau Tour de Gaule, ses enfants Astérix et Obélix y découvriraient dans chaque région des trésors de réactivité et de solidarité.

Opérateurs publics et privés, chacun de leur place, et en coopération. Par Toutatis… Ce n’est pas la potion magique contre le virus. Mais au moins un moyen efficace pour contribuer au combat.

Sur le front économique, CCI France et le réseau des CCI font leur part, au chevet des entreprises en difficulté.

« Adressez-vous aux renseigne-ments. Ils vous renseigneront », se plaisaient à dire nos deux héros. Les 1 500 collaborateurs consulaires dédiés dans les cellules de crise font plus que renseigner. Chaque jour, ils sont là pour écouter, conseiller, orienter vers les solutions les plus appropriées des entrepreneurs et des travailleurs indépendants bien souvent désemparés. 45 000 contacts en à peine plus d’une semaine… Un travail de curation (Obélix aurait adoré le mot !) est nécessaire pour les aider à voir clair dans les informations gouvernementales en permanence ajustées et pour faire remonter aux pouvoirs publics les difficultés et les angles non encore couverts. Afin que les bonnes mesures sur le papier soient aussi les bonnes mesures sur le terrain.

C’est l’activité économique qu’il s’agit de soutenir et de préserver au maximum.

Mais ab imo pectore… C’est une chaîne plus vaste de solidarité que le réseau des Chambres de Commerce met en place ou relaie.

Les collectes de masques et d’équipement de protection sanitaire ne se comptent plus (et chaque masque compte pour les soignants). Des bourses d’entraide interentreprises sont créées pour mutualiser les besoins de celles qui peuvent encore tourner. Le prêt de main-d’œuvre pour faire tourner les chaînes de production d’activités essentielles s’organise. L’appel au civisme économique pour maintenir la confiance en termes de crédits interentreprises et pacifier les relations sous-traitants-fournisseurs est lancé.

Acta non est fabula. Mais impossible n’est pas gaulois quand il s’agit d’efforts collectifs.

Prenez soin de vous. Restez chez vous (et relisez vos vieilles BD quand vous aurez un moment).

Crédits photo : Freepik Photo créée par 8photo 

Béatrice Genoux, 07 avril 2020

Ceci devrait vous intéresser

0 Commentaires
Vous devez être connecté pour commenter Connexion