Accueil - Les articles

Regards sur…

Coup d’œil par la fenêtre. Le printemps semble – enfin – me faire de l’œil.

Coup d’œil par la fenêtre. Le printemps semble – enfin –  me faire de l’œil.

Je pose un oeil très attentif, celui-là, sur le moral des entrepreneurs en cette fin de premier trimestre.

C’est d’un œil favorable que les entrepreneurs voient la conjoncture. Jamais autant d’entre eux ne sont déclarés aussi optimistes (79% des interrogés, soit une hausse record de 14 points) et confiants (3 points de plus qu’en février, avec 45%).

Cette confiance se porte sur leurs prévisions d’activité à 12 mois, même si elle est décorrélée de leurs perspectives d’embauche que seuls 5%  envisagent d’ici la fin de l’année.

L’optimisme est soutenu par une conjoncture mondiale vue comme facilitatrice. Et en regardant d’encore plus près, on note que la hausse pourtant prévue des taux d’intérêt (on n’emprunte jamais « à l’œil ») inquiète à peine un quart des interrogés.

En outre, si les chefs d’entreprise n’ont pas forcément les yeux de Chimène pour les mesures gouvernementales ou les réglementations en préparation, ils y sont réceptifs. 63% des dirigeants affirment ainsi qu’ils seront prêts à appliquer en mai le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (46% en ayant déjà anticipé la mise en œuvre, les difficultés se traduisant en revanche dans les secteurs de l’industrie et du BTP).

Et puisque les carnets de commande semblent se regonfler, les entrepreneurs sont plus de la moitié à considérer que le nouveau dispositif de soutien à l’export sera efficace. S’ils sont plus dubitatifs pour l’instant quant à son impact sur l’amélioration de la balance commerciale, c’est parce qu’ils savent que l’augmentation du volume des exportations tient d’abord à la restauration  de notre compétitivité.

Un œil averti en vaut deux…

Béatrice Genoux, 06 avril 2018

4

0 Commentaires
Vous devez être connecté pour commenter Connexion